Alzheimer, une maladie qui fait peur

En France, plus d’un million de personnes sont touchées par cette maladie. Énormément médiatisée mais pas toujours connue véritablement aussi bien dans son évolution et ses caractéristiques, la maladie d’Alzheimer ne concerne pas seulement les malades mais aussi leurs proches, qu’ils soient considérés comme aidants lorsqu’ils s’occupent au quotidien de la personne ou qu’ils fassent partie de son entourage (conjoints, enfants, proches parents, amis).

La Fondation Médéric s’est entièrement investie dans la connaissance de cette maladie ainsi que dans l’accompagnement des proches.  Elle donne des informations, participe à la recherche et à la diffusion d’informations.

Surtout, la fondation met l’accent sur le fait que même malade, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer restent des personnes à part entière et cela, quel que soit la dégradation de l’état de la personne.

Cette notion, extrêmement importante, est à rappeler sans cesse car il est parfois plus simple, en particulier lorsque la personne perd la capacité à communiquer, de penser qu’elle n’est plus capable de rien.

De plus en plus de thérapies non-médicamenteuses sont proposées pour aider à garder une autonomie le plus longtemps possible. Sans être miraculeuses, ces thérapies (re)donnent leur place à la personne malade en tant que sujet.

Les aidants peuvent aussi bénéficier d’un appui extérieur en participant à des cafés des aidants, des groupes de paroles permettant d’échanger sur leurs difficultés au quotidien ou même parfois, tout simplement, prendre un temps pour soi et ne pas s’oublier dans l’accompagnement du proche atteint de la maladie.

Proches de malades atteints de la maladie d’Alzheimer ne restez pas seul ! Renseignez-vous auprès de votre mairie (CCAS), de votre département, auprès de France Alzheimer pour trouver des appuis, de l’aide.

Publié par Francoise Lange

Psychologue, je propose un accompagnement à l'aide des thérapies brèves, la sophrologie et l'hypnose.